Curaçao

Circulation dans le port de Willemstad à Curaçao

Quelques  jours à la Marina de Curaçao  pour mettre Babel en état de marche : remonter les voiles de la trinquette et du génois, monter au mât, vérifier, ranger le matériel apporté, plier les protections et le grand tau que nous avions mis pour protéger l’ensemble du bateau pendant ces 6 derniers mois.  Tout va presque bien sauf le propulseur.  Personne ne connaît le système ici, on va devoir s’en passer.

Faire les courses fut un plaisir car le supermarché est bien climatisé, dans le bateau le mercure monte à 34°.

Les gens sont sympathiques, tous travaillent sur leur bateau posé sur terre, poncent, polissent, peignent, tapent, en haut d’une échelle ou pliés en 4 sous leur coque. Nous avons fait ce travail à Grenade et notre coque est encore toute belle. Babel a bonne mine.

Nous quittons la Marina Curaçao ce lundi 9 octobre17, allons passer la nuit à Spanishwater, mer intérieure sur le littoral sud de l’île.

Si vous voulez savoir ce qu’il en est de la liqueur du Curaçao, sachez que les hollandais arrivant sur cet île trouvèrent des bigaradiers et de ces petites oranges amères ils firent une liqueur.

 

 

Enregistrer