Derrière le pont de Babel s’agite la très vivante cité de Santa-Marta. Elle fut  la première ville créé par les Espagnols en Colombie, quelques maisons du 17ème sont les témoins de cette influence hispanique . Les colombiens aiment la couleur et les peintures murales sur leurs maisons. Par contre les églises sont blanches et très dépouillées à l’intérieur.

Maison 18ème

Mur peint

La cathedrale, où se trouve la tombe de Bolivar, le grand libérateur

Bâtiment municipal

L ’avenue qui longe la mer est une des plus animées. De nombreux petits vendeurs d’eau glacée, de jus, de tinto (café) et de fruits sont installés sous les palmiers, et la jeunesse s’y promène tard au son de musiques colombiennes…

 

« a la orden » j’ai tout ce qu’il vous faut, Jus d’orange, limonade, biscuit…

Jacques vient d’acheter 2 bols et des boucles d’oreille à cet artisan qui vend sur le trottoir et discute avec beaucoup d’esprit

Le marché central couvert propose foule de légumes,  fruits, viandes et poissons… Dans les petites boutiques qui l’entourent on trouve toutes sortes  de petites pièces mécaniques, des ventilateurs, une machine à coudre, des enceintes surdimensionnées qui à longueur de journées diffusent les derniers tubes sud américains à la mode. Tout cela au milieu d’une circulation trépidante où le piéton n’est pas encore roi!

El mercado central

Elle nous a servi un de
1 demi-litre de jus de maracuya dans de la glace pilée préparé en un instant.

Les artisans et vendeurs d’artisanat indien local sont regroupés  sous un gros arbre, dans des boutiques en tôles.  Le tissage est bien représenté en particulier  par les « mochilas », sacs portés en bandoulière, les chapeaux, les bijoux, et les masques en terre cuite sombre, copies de ceux que font les indiens pour leur rituel.

 

Ayant retrouvé avec joie notre ami australien Chris, propriétaire d’un OVNI 385 que nous n’avions pas revu depuis 3 ans à l’époque où il remettait en état son bateau sur le port de Corbiéres à l’Estaque, nous avons tout de suite beaucoup échangé, très heureux de nous revoir.

Chris et Elayne

Puis, ils ont parlé mécanique,  Jacques lui a décrit notre problème de charge de batterie en perpétuel déficit dès que la consommation du bord nécessite la mise en route de plusieurs équipements gourmands en énergie (ex: frigo, traceur, pilote automatique…etc.)

Ceux qui ont voyagé avec nous se souviennent des économies d’énergie nécessaires chaque nuit …. et le capitaine ne comprenant pas ce qui se passait.

Jacques raconte la suite:  Les prestataires qui se déclarent « spécialistes » et qui facturent au prix fort sans bien connaître leur domaine et sans vérifier le travail accompli par eux mêmes ou leurs employés, en ont pris pour leur grade!

Ensuite il a fallu se mettre au travail, d’abord comprendre l’installation, (faute de schéma électrique), identifier à quoi correspondaient les câbles  et branchements en place…démonter les planchers, accéder aux moindres recoins des coffres préalablement vidés de leur contenu…tout cela par 35° de température et 90% d’humidité et en anglais évidemment!

Pendant 3 jours non-stop, nous avons transpiré, le bateau était sans dessus dessous pour atteindre le moteur, les batteries et les boîtes à outils diverses. Enfin le matin du 4ème jour Chris arrive en disant: depuis 4h cette nuit j’ai pensé à nos problèmes et je suggère de démonter l’alternateur ( le 2ème installé à la Trinité sur mer en 2013 lors de la campagne de travaux qui a suivi l’achat de Babel) pour être sûr qu’il fonctionne bien.

En effet dit-il je pense qu’il y a un conflit entre le régulateur de l’alternateur et celui qui agit en ligne (Sterling) sur l’ensemble des autres équipements du bateau. Il se peut que l’alternateur ne charge pas, alors qu’il est neuf, mais il faut vérifier.

La pièce est vite démontée et le taxi nous dépose chez le testeur d’alternateurs de voiture dans la rue des mécaniciens. Le banc d’essai confirme que le produit fonctionne et délivre ses 70 Ah sans problème.

Chris poursuit son idée et modifie le branchement de l’appareil pour éviter la double régulation.

Le verdict est sans appel: pour la 1ère fois depuis son installation l’alternateur dédié aux batteries servitudes fonctionne et remonte le niveau de charge de l’installation de façon spectaculaire!

Prêts pour un nouveau départ?

John venu à la rescousse avec ses instruments de mesure, Chris et Jacques

De son côté, Chris était bloqué à Sta Marta à cause du vérin permettant de remonter son safran, qui présentait des fuites de liquide hydraulique. Or nous avions eu exactement la même panne entre le Brésil et Grenade et avions remplacé le nôtre par un vérin flambant neuf à notre arrivée dans les Caraïbes.

Heureusement j’avais fait réparer l’ancien vérin qui se trouvait à bord et Chris a été tiré d’affaire par cette heureuse coïncidence.

Sophie ajoute:   la complicité de ces deux hommes , la bienveillance de Chris, l’ecoute de Jacques, m’ont beaucoup touchée.

 

 

Nous avons aussi fait une belle rencontre , Mehdi marocain, et Imen tunisienne, vivaient sur un voilier en face de nous. Jacques avait en effet remarqué les pavillons de leurs pays d’origine sur leur bateau. Nous avons passé deux soirées sympathiques ensemble. C’était un peu comme si l’on se connaissait depuis longtemps… ingénieurs électroniciens tous les deux, travaillant chez RVI, à Lyon,  ils souhaitaient prendre une année sabatique et faire le tour des Caraïbes.

Nos amis Mehdi et Imen

Santa-Marta, ville somme toute attachante car peu touristique où nous aimons nous balader tôt le matin ou en fin de journée quand l’air paraît plus frais… un jus de fruit  au coin de la rue, une discussion avec un artisan, un nouveau mur peint… tous les petits métiers du monde sous nos yeux, en particulier ces femmes qui portent devant elles une boite de friandises et marchent dans les rues espérant vendre leur petite marchandise…  et puis le musée de l’or, exposition ethnographique sur  les indiens de cette région, installé dans une maison coloniale.

Pièce exceptionnelle du musée en or représentant une divinité serpent-oiseau

Plusieurs sculptures rendent  hommage aux indiens, sur la promenade

Mur peint

Mur peint