10 février 2018: le carnaval de Sta Marta

La brisa loca souffle violemment sur Sta Marta, c’est le vent fou qui monte jusqu’à 40 noeuds au compteur de Babel. Il y a aussi quelques accalmies qui nous ont permis de monter la trinquette mais nous n’avons pas pu mettre le génois encore. Il nous faut attendre quelques jours encore pour avoir une bonne fenêtre et partir.

Sta Marta a vécu un week-end de carnaval mettant de la joie et des couleurs plein les rues. Nous avons manqué le défilé dans le quartier populaire au nord de la ville, mais les participants portaient leur costumes dans la rue, chacun arborait une coiffure de couleurs pleine d’inventions, et les filles bien fardées attiraient l’attention.
Les vendeurs de brochettes d’abats grillées, donnaient de la fumée et de l’odeur dans le spectacle de la foule bon-enfant.
Sur une estrade les danses se succédaient, des jeunes ont donné un spectacle de danse contemporaine très haut- point, puis et ce fut l’histoire de la mort du caïman, histoire populaire et danse folklorique paysanne, les femmes faisant virevolter leur grandes jupes.
Mais le spectacle était surtout dans la rue…